Chargement...
Mag1
  • Par FONT Benjamin
  • Publié le lundi, 23 avril

LE GROUPE TRAIL AUX QUATRE COINS DE L’HEXAGONE

La saison de trail s’est poursuivie, en février et mars, par les premières épreuves du Trail Tour National, version longue (43 à 80 km), ainsi qu’une nouvelle épreuve du TTN court et « notre » (épreuve de l’OMS) Mécatrail d’Alès.

Podium_Bruno

Le Phoebus Trail de Gruissan (11)

Il avait lieu le 18 février, le même jour que les demi-finales des championnats de France de cross, organisées par le club, où les représentants de notre groupe ont encore brillé, notamment les filles qui ont participé activement au doublé cross court-cross long, par équipe.
C’était la première épreuve du Trail Tour National, version trail long, mais aussi le support des championnats d’Occitanie de trail.
L’épreuve principale, classique du TTN long, faisait 50 km, pour 1500 m de dénivelé, dans les collines pierreuses de garrigue, au dessus de la station balnéaire de Gruissan, avec départ et arrivée au bord du lac, près de la mer, avec un vent violent et glacial.
Nous étions quatre garçons (dans le vent, évidemment!), Thomas Saint-Girons, habitué à briller ici, Adrien Chouchou, Olivier Nogues et moi-même, Bruno Caboche ; mais, un imprévu de dernière heure nous a empêché d’inscrire une fille, ce qui a eu pour très fâcheuse conséquence de nous interdire d’être classés par équipe, alors qu’avec nos résultats (tous les garçons se sont battus pour terminer), on aurait dû terminer au pire deuxièmes et marquer beaucoup de points pour le classement général du TTN long.
Finalement, Thomas a été classé 11ème (1er M1, 3ème toutes catégories et champion M1 d’Occitanie de trail), Adrien, 30ème, Bruno, 53ème (vice-champion M2 d’Occitanie) et Olivier, 77ème.

Le club s’offrait donc trois podiums aux championnats d’Occitanie de trail 2018, qui s’ajoutaient à ceux récoltés en 2017, à Anduze. Toujours avec les … masters!

ECOTP

L’Ecotrail de Paris (75)

C’était la 3ème étape du TTN long, mais, en dehors des championnats de France, la plus longue (80 km, le maximum de la catégorie) et la plus prestigieuse. Cette course se disputait le samedi 17 mars.
Amiel Boullemant, un des plus assidus et vaillants membres du groupe de trail long, m’avait annoncé, en début d’année, vouloir le courir. Ni une, ni deux, je décidais alors d’essayer de construire une équipe qui pourrait alors marquer des points pour le classement général du TTN, mais aussi faire briller les couleurs de l’AC2A dans la capitale et sur une épreuve extrêmement prestigieuse.
L’affaire n’était pas gagnée d’avance : il fallait trouver quatre (car, finalement, Amiel, à nouveau blessé et au repos, cette fois, ne pouvait participer) traileurs longs, dont une fille, prêts à improviser un long déplacement, une épreuve très dure et des frais d’inscription exorbitants (100 euros, comme au marathon de Paris).
Notre leader, Thomas Saint-Girons, qui joue à nouveau le podium au classement général du TTN et qui avait déjà brillé dans cette course, précédemment, a immédiatement donné son accord. Il fut vite suivi par Marine Blanpain (qui avait fait les 72 km de la Saintélyon, en décembre!), tandis qu’Adrien Chouchou conditionnait sa participation à la constitution d’une équipe. Ce qui fut fait sur le fil, Adrien découvrant qu’un excellent spécialiste de Montpellier, Sébastien Bousquet, non licencié, était inscrit. Ce dernier acceptait de venir grossir avantageusement les rangs de l’AC2A et de notre groupe de trail.
Avec une telle improvisation et une équipe numériquement minimale (personne n’avait le droit de flancher, ni abandonner), un long déplacement, des transferts sur place (la course propose une visite d’une bonne partie de l’Ile-de-France) et une météo terrible (beaucoup de pluie et de la … neige, pour finir, au pied de la Tour Eiffel!), rien n’était évident.

Et, ils l’ont fait : grâce à un magnifique et étonnant (5 minutes d’écart, entre Thomas, 19ème et Adrien, 24ème, Sébastien terminant 21ème, après 80 km de course, chacun de son côté!) tir groupé des garçons et une superbe 10ème place (5ème séniore) de Marine, ils ont brillamment remporté le classement par équipe de cet Ecotrail 2018 !

Scratch femmes :

10 1524 Marine BLANPAIN ALES SE F 5 08:59:26 01:24:45 FRA (France)

Scratch hommes :

19 2100 Thomas SAINT GIRONS ALES CEVENNES ATHLETISME V1 H 5 07:11:17 01:10:18 FRA (France)
20 521 Alexandre HUNO Team Trail Paris SE H 14 07:13:55 01:12:56 FRA (France)
21 2295 Sebastien BOUSQUET ACA TEAM MENDEZ V1 H 6 07:15:12 01:14:13 FRA (France)
22 882 Yann KITZEROW Terre de Running Antony V1 H 7 07:15:48 01:14:49 FRA (France)
23 1718 Freddy PRIGENT LTA Morlaix SE H 15 07:15:58 01:14:59 FRA (France)
24 2508 Adrien CHOUCHOU ALES CEVENNES ATHLETISME SE H 16 07:16:27 01:15:28 FRA (France)

Précisons que la quantité (plus de 1700 finishers, félicités par un article de presse par l’organisateur, tant les conditions étaient dures) et la qualité (le vainqueur, Emmanuel Meyssat, n’était autre que le double champion de France de trail court et de course en montagne, vainqueur de la Saintélyon et 4ème, une petite semaine auparavant, sur le … cross court (4 km) des championnats de France !) étaient réunies.

Et, rien ne valant les paroles en direct de ces incroyables guerriers, je citerai Marine, me contant par mail la course, malgré la fatigue, juste après son podium, dans le bus de retour, aux côtés d’Adrien : « Pendant qu' Adrien ... ronfle dans le bus... Il a bien le droit !
La course ? Le TTN nous oblige à nous retrouver sur des terrains inconnus sur des villes auxquelles nous n’aurions jamais fait de trails.. 
Paris... un trail ? C’est pour les parisiens qui se croient traileurs parce qu’ils ont la tenue mais il y aura encore plus de bitume qu' à la Saintelyon ! 
80kms ... mais où ils vont nous faire courir? On va faire combien de fois la même montée pour arriver à avoir du (dénivelé) positif? Y a que la montée de la tour Eiffel qui fera le dénivelé de la course !
Mais en fait, rien de tout ça... un terrain très plat, certes, avec des belles lignes droites, mais avec quelques montées qui, si tu n as plus de jus, deviennent désagréables. Première partie, très roulante ( on se laisse avoir par cette facilité, comme moi), deuxième partie très boueuse +++ que ça soit en montée ou en descente ou sur le plat ( sur lesquels tes appuis et ta concentration doiventt être au maximum ; mais, comme tu es parti vite, c’est plus difficile); il faut rajouter qu’à ce moment-là, nous avons eu la neige, le vent et la pluie glaciale ( c était beau la neige tout autour de nous !! Moins sympa, la figure congelée !). La dernière partie, un retour sur Paris intramuros, sur les quais de Seine, en direction de la Tour Eiffel (pour les bons, ils couraient vite ... Bah je fais pas partie des bons, mais j ai pas marché et j ai ten le coup juste pare qu il y avait la vue sur la tour Eiffel ) et la montée de la Tour Eiffel, pour moi ça a été un instant magique !! Trop  court !Mais un ressenti incroyable ! »
Merci à elle pour ce témoignage si vrai et émouvant, pris sur le vif et sa récupération !
Nos quatre héros devraient garder longtemps une multitude de souvenirs de leur expédition.
Leurs performances permettent à l’équipe de prendre la deuxième place provisoire du TTN long.
Une semaine après sa (nouvelle) victoire aux France de cross, l’AC2A s’imposait dans la capitale, dans un trail majeur !

 

_Laurent2

Le Trail des Grands Crus de Rouffach (68)

Déçu par leurs places au trail TTN court de Montanay, Laurent Vicente et Romain De Stofflet, 1er et 2ème au classement général provisoire, décidaient de corriger le tir dans ce trail important (une grosse participation y assure un petit bonus, comme à l’Ecotrail) que Laurent avait remporté, deux ans auparavant.
Cette course avait lieu le dimanche 18 mars, le lendemain de l’Ecotrail. Notons que Laurent était présent à ce festival du trail parisien, disputant le jeudi, comme chaque année, la montée très internationale (il finit 16ème et 3ème Français) de la Tour Eiffel contre la montre.

Face à la neige et à une forte opposition venue de Suisse (4 concurrents helvétiques dans les 5 premiers), Laurent et Romain ont courageusement terminé respectivement 9ème (1er M1) et 20ème, confirmant leurs places au général provisoire du TTN court. Malheureusement, nous n’avons pas pu avoir d’équipière, pour constituer une équipe, afin de renforcer notre position de leader du général provisoire par équipe.

Le Mécatrail d’Alès (75)

Il a eu lieu le dimanche 25 mars, sur un parcours très pentu et technique (Laurent et l’OMS souhaitaient en faire une épreuve du TTN, dans l’avenir, et voulaient montrer à la commission fédérale que cette nouvelle version de l’épreuve en était digne), qui s’annonçait aussi durci par les conditions météorologiques. Finalement, la pluie n’est pas tombée et un soleil printanier l’a avantageusement remplacée !
La participation a été relativement décevante en quantité (150 participants sur l’épreuve principale, alors qu’il en aurait fallu 300 pour qu’elle soit sélectionnée pour le TTN 2019), la date étant peut-être mal choisie (concurrence, notamment, du marathon de Montpellier, et pas assez de temps pour faire connaître cette nouvelle version du Mécatrail). Mais, la qualité était là et la parfaite organisation de l’épreuve et la diversité de son parcours devraient faire écho et l’épreuve ne devrait pas tarder à devenir une classique du trail régional, voire plus.
Inscrite, en outre, au Challenge des Acasiens, cette course (et sa petite sœur, sur 12 km) a eu la présence de très nombreux coureurs du club.

Dans la course principale (24 km et 1000 m de dénivelé, passant par les trois principaux sommets des collines dominant Alès, le groupe trail a réussi un très joli doublé, avec la victoire de Laurent (1er M1) devant David Chapeau (1er S), Guilhem Prax terminant 17ème et Bruno, 25ème (1er M2). Romain De Stofflet, fatigué par l’enchaînement des TTN, a dû abandonner.
D’autres coureurs de l’AC2A ont également fini cette course : Stéphane Clarté (70ème), Rémi Felgeirolles (74ème et 2ème M3), Serge Masclef (76ème), Marc Pugnière (98ème et 5ème M3), Magalie Caldesaigues (119ème et 3ème M1F), Didier Seignour (120ème), Delphine Roiné (121ème et 4ème M1F), Stéphanie Masclef (129ème), Delphine Bagnol (137ème) et Solange Kaouche (144ème et 3ème M2F). Et beaucoup d’autres ont terminé le 12 km et la marche nordique.

La prochaine échéance concerne le TTN court, pour le Trail Drôme, à Buis-les-baronnies, le 15 avril, une épreuve « régionale » et l’occasion d’envoyer un message de soutien à Christine Bardelle, dans son joli village provençal, au pied du Ventoux. Devraient y participer Oriane Guillaumot, Yoann Roy et Guilhem Prax ; il nous manque juste une personne pour compléter l’équipe. Avis aux amateurs !
Puis viendra la première épreuve du Challenge Montagne, au col de Vence, et la Pastourelle, étape de Salers (15) du TTN long. Dans cette dernière course (53 km et 2600 m de dénivelé), une équipe est déjà inscrite, comprenant Marine, Thomas, Olivier et Bruno.

Filles1

Pour toutes ces épreuves et les suivantes, tout renfort sera le bienvenu. En particulier, féminin, car on a toujours du mal à constituer des équipes de trail, car elles sont mixtes et doivent obligatoirement comprendre une fille, au moins. Les enjeux sont intéressants puisque nous visons des podiums par équipe à la fois aux classements généraux des Challenges (TTN et montagne), ainsi qu’aux championnats de France. En particulier, en trail long on a une équipe performante ; mais Marine, seule fille, aimerait sans doute partager ses responsabilités.

 

Bruno CABOCHE

Actualités similaires

Aubière 2014-12-06 05

18 mai

Daniel Raczynski

Par FONT Benjamin

Daniel Raczynski est décédé vendredi 5 mai suite à une intervention chirurgicale. Daniel s'occupait du groupe lancer au sein du club. Une minute de silence sera observée ce dimanche 20 mai lors du 2eme tour des ...

KARIM_TRAIL

15 mai

Trail de Armentieres

Par FONT Benjamin

Après sa victoire au semi-marathon de Saint-Witz et son titre de vice-champion de France par équipe au marathon à Albi, nouvelle victoire pour le Master Alésien Karim Boudjemai au trail de Armentieres en Brie.

32474729_786456204893438_1525230830559952896_o

14 mai

Ekiden de Châteaurenard

Par FONT Benjamin

Hier, Deux équipes du club ce sont présentés à Châteaurenard pour la 4ème édition de l’ekiden des tours afin d’aller chercher une qualification aux championnats de France

Deux victoires pour nos ...

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×